Guillaume La Brie

Depuis 2014, il s’intéresse à la matérialisation/ dématérialisation de l’objet et crée des sculptures qui intègrent des vides pouvant incorporer des corps humains. En 2017, il entreprend une recherche sur la temporalité de l’exposition par une série d’œuvres pouvant s’autodétruire. 

« Salon virtuel

Tête de cariatide conçue pour s’autodétruire (numéro 2), Papier et résistance en inox, 56 x 41 x 41 cm, 2018. Contact galerie  2800$ 

Sculpture à la même température que celui qui la regarde, image thermique #1, photo sur papier,
edition 1/1, 61 x 46 cm, 2018. Contact galerie  2100$ / chacune
Tête de cariatide conçue pour s’autodétruire, séquence en 6 étapes, photo sur papier, édition 1/1, 38 x 135 cm, 2018. Contact galerie  2800$ (Encadrée)