La Galerie.a est heureuse de célébrer avec Luca Fortin l’ouverture de l’exposition Murmures, curieux d’architecture! qu’il a réalisée avec Francis Fontaine et Bertrand Rougier, en collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec pour la Galerie famille.

Cette exposition, qui ouvre ses portes aux petits dès le samedi 15 décembre, invite les enfants à découvrir le processus créatif de l’architecture. À travers quatre stations interactives, les enfants peuvent imaginer leurs propres constructions par le dessin et l’assemblage de blocs.

 

Luca Fortin, artiste et architecte

 

Luca Fortin poursuit en parallèle une carrière d’artiste et d’architecte en agence. Toutefois, sa pratique picturale a pris forme bien avant ses études universitaires. Tout en complétant sa maîtrise en architecture, Luca poursuit son développement d’artiste à l’École des arts visuels où il étudie notamment la sérigraphie qui aura un profond impact sur sa production picturale.

Oscillant entre l’art et l’architecture, Luca s’intéresse à la pérennité des matériaux et à la poésie de leur vieillissement dans le temps. Ses recherches de natures picturales questionnent les dualités entre la matière et son altérabilité. Les gestes répétés et superposés lui permettent de composer des œuvres abstraites à la surface éthérée, vaporeuse et indéfinie. Laissant une place importante à l’inconnu et l’inattendu, l’artiste tente de mettre de l’avant la friabilité, la fragilité et la malléabilité de la matière qu’il façonne.

 

Sans titre 3, médium mixte sur panneau de bois, 61 x 61 cm.

 

En plus de son corpus 2D qu’il présente dans différents centres d’artistes du Québec, à Beijing en Chine (2016) ainsi qu’à Ahmedabad en Inde (2017), ses préoccupations artistiques rejoignent sa formation en architecture dans ses projets d’art public. Notamment, Luca est récipiendaire d’une bourse de Première Ovation (2017) pour son projet Entre les lignes, une arche et un mur qui s’érigeront à l’entrée du sentier longeant la rivière Saint-Charles à Québec. Réelle étude du matériau et de la texture, ce projet reflète les considérations plastiques de l’artiste.

 

Maquette oeuvre d’art public, Entre les lignes par Luca Fortin

 

Pour Luca, l’architecture est une discipline fondamentalement collaborative. En contraste avec sa production en atelier, lorsqu’il travaille en agence, il répond à une commande, les propositions sont autant le fruit de sa créativité qu’une solution aux besoins du client.

S’associer à ses collègues de la maîtrise en architecture pour répondre à l’appel de dossier du MNBAQ pour la Galerie famille était alors tout naturel. D’ailleurs, c’est une troisième association pour Luca et Francis, qui nous proposaient, en 2017, une installation à la Folle foire et, en 2015, aux Passages Insolites.

 

Labyrinthe à la Folle foire, été 2017, par Francis Fontaine, Luca Fortin et Pascal Labelle.

 

Petite vie, les Passages Insolites été 2015 par Francis Fontaine, Luca Fortin et Pascal Labelle.

 

L’installation actuelle au musée fait d’ailleurs davantage écho à ces deux projets toute en couleurs et en formes géométriques. La Galerie famille promet de plaire autant aux visiteurs que ces deux précédents projets. Petite Vie ayant d’ailleurs reçue le prix du public au Architizer A+ Award, à New York, en 2015, une reconnaissance qui n’avait pas manqué de lancer ses jeunes créateurs vers d’autres grands projets d’art public.

 

Une exposition tout à propos au MNBAQ

 

Murmures, curieux d’architecture! Galerie famille du MNBAQ. Photo : MNBAQ, Idra Labrie

 

Cette 4e exposition de la Galerie famille est d’ailleurs tout à propos pour le MNBAQ, qui inaugurait, en juin 2016, l’œuvre architecturale de Shohei Shigematsu, le Pavillon Lassonde, et qui célébrait la réouverture du Pavillon Gérard-Morisset cet hiver. Avec ses quatre grands pavillons, le MNBAQ est aujourd’hui plus que jamais un réel campus muséal où l’architecture y joue un rôle central.

Jardin Pellan, @mnbaq sur Twitter

Du reste, un nouveau pavillon sera construit par le trio cet été. À plus petite échelle cette fois-ci, Luca, Francis et Bertrand s’inspireront des propositions des enfants pour construire, dans le jardin Pellan, adjacent à la Galerie famille, une construction en dialogue avec Bestiaire #22. Cette bibitte géante colorée d’Alfred Pellan ne manquera pas d’inspirer les enfants. C’est donc dans le jeu qu’ils pourront s’approprier le monde de l’architecture ici présentée comme un véritable médium artistique.

Comme le mentionnait Luca Fortin : « Que ce soit à l’école, en allant au musée, l’architecture fait partie de nos vies au quotidien, donc, pour nous, c’était une belle opportunité que le musée nous a donnée, de parler d’architecture à travers une exposition et d’autant plus d’en parler pour des enfants».