Les sentiers battus

8 avril au 1er mai 2022

Vernissage le vendredi 8 avril, de 17 h à 20 h

Entrée libre du jeudi au samedi, de midi à 17 h

Québec, le 3 avril 2022 – Dès le vendredi 8 avril 2022, c’est avec grand plaisir que Galerie.a reçoit l’exposition Les sentiers battus de Carlos Ste-Marie.

Les sentiers battus 

L’industrie touristique est passée d’une pratique culturelle réservée à une élite à un phénomène de masse, ne cessant de prendre de l’ampleur partout dans le monde et jouant un rôle majeur dans l’économie mondiale. Ses empreintes et ses enjeux transforment sans relâche le territoire et ses écosystèmes. La disparition des espèces vivantes n’a jamais été aussi importante, les ressources non renouvelables de la planète s’épuisent et, pour couronner le tout, l’accumulation d’agents contaminants abandonnés dans l’environnement pollue nos réserves d’eau douce, nos terres et notre air, tous essentiels à la vie.

Depuis quelques années, la réflexion de Carlos Ste-Marie dans le domaine de la peinture s’intéresse aux aliénations qui gouvernent les formes vivantes et leurs environnements naturels ou domestiqués. Ses réalisations explorent un genre pictural millénaire, le paysage, tentent de redéfinir ses mutations esthétiques et philosophiques. Dans sa peinture, l’évocation des harmonies rompues et colonisées, souvent destructrices, entre les êtres vivants et leurs territoires, montre comment les nouveaux bouleversements du climat proposent une relecture obligatoire du genre.

Ces questionnements sur la nature, à travers les images dépeintes et leurs mises en abyme, invitent nécessairement à une réflexion sur la création picturale. Nos visions anthropomorphiques du monde animal révèlent nos inquiétudes en face de notre destin planétaire. Cette récente production illustre une part importante de ce dialogue entre les humains et leurs habitats. Elle capte des territoires dans des états de passivité et de stagnation, mais aussi leur vélocité, leur envol ou leur plongée, leur élan vital ou leur déclin, tantôt soudain, tantôt subi : inévitable.

Carlos Ste-Marie, en bref

Carlos Ste-Marie vit et travaille à Sainte-Brigitte-de-Laval. Il a réalisé plusieurs expositions individuelles et a participé à de nombreux collectifs et évènements internationaux au Québec, au Canada ainsi qu’à l’étranger (Mexique, France, Pologne, Cuba). Son travail fait l’objet de nombreuses collections privées et publiques. Ses recherches en peinture ont reçu l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada. En 2000, il a obtenu la bourse René-Richard dans le cadre de sa maîtrise en arts visuels à l’Université Laval. Issu de l’univers de la musique, il poursuit, parallèlement à ses activités visuelles, une production musicale dont les racines remontent à plus de 25 ans.

 

L’artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec ainsi que la MRC de Jacques-Cartier pour leur soutien.