Isabelle Demers – La nuit des anguilles

10 mars au 3 avril 2022
Vernissage : présence de l’artiste en galerie le 12 et 13 mars 2022,
de midi à 17 h, pour la fin de semaine d’ouverture.
 

Québec, 11 mars 2021 – Galerie.a est fière présenter La nuit des anguilles, une exposition inédite d’Isabelle Demers. Librement inspirée de l’univers des contes, des cabinets de curiosités et des musées d’histoire naturelle, Isabelle Demers expose une série de pyrogravures sur papier et d’œuvres en céramique qui déploie un écosystème fantaisiste débordant de spécimens à examiner.

 

La nuit des anguilles
Captivée par l’étonnante étrangeté de la pêche aux anguilles et l’énigme entourant ce poisson migrateur, dont le cycle de vie recèle de nombreux mystères, l’artiste conçoit La nuit des anguilles. Pêchée à marée basse à la lueur de la lune, l’anguille est un poisson insaisissable, ayant mauvaise réputation et peu connu. Cette espèce serpentiforme mythique, qui fascine l’être humain depuis toujours, a fourni l’imaginaire enchanté de cette exposition, entre le magique et le scientifique.

Dans la galerie, une accumulation d’algues et de végétaux aquatiques crée une forêt marine en papier qui abrite l’univers secret d’anguilles, de salamandres, de batraciens et d’autres créatures peu séduisantes au caractère préhistorique, restées inchangées pendant des milliers d’années. Ses compositions colorées à l’aquarelle et rehaussées de feuille dorée deviennent le théâtre de ses bestioles qui, à la première approche, semblent laides et horribles. Pourtant, l’on se plaît à scruter l’image figée et l’on y découvre une atmosphère absorbante, en équilibre entre répugnant et captivant, à l’image de la balance entre beauté et brutalité inhérente à la nature.


Démarche de création
Au gré d’une détermination tranquille, semblable à celle que l’on observe au sein de la nature, Isabelle Demers invente, fait croître et entretient des œuvres dessinées, peintes, sculpturales et installatives. En constante évolution, elle développe la pyrogravure sur papier et les techniques en céramique.

Ses créations se comportent comme des écosystèmes, des mondes isolés où le végétal, l’animal et le minéral sont à la fois figés et en constante mouvance. Ses pièces sèment des récits et des narrations équivoques. Sa démarche repose sur l’intention de raconter par l’emploi de procédés issus de la science et de l’artisanat. Ses œuvres font état de sa curiosité scientifique, de son attachement aux espèces vivantes et de la diversité de ses explorations formelles et esthétiques.


Isabelle Demers, en bref
Détentrice d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval, Isabelle Demers vit et travaille à Québec. Ses activités artistiques se déploient autour de la pratique du dessin, de la sculpture et de l’installation. Son travail a été présenté dans divers événements et expositions collectives et individuelles au Québec et à l’international, notamment à l’Œil de Poisson (Québec), au Musée d’art contemporain des Laurentides (Saint-Jérôme), à Langage Plus (Alma) et pendant l’événement Flow au Seaport Museum (Philadelphie). Elle a été récipiendaire du Prix Videre pour son exposition Lourd comme un cheval mort présentée à la Chambre Blanche. Elle crée également des œuvres d’art public au sein du duo Demers-Mesnard depuis 2017.

 

Isabelle Demers  – La nuit des anguilles
10 mars au 3 avril 2022
Vernissage : présence de l’artiste en galerie le 12 et 13 mars 2022,
de midi à 17 h, pour la fin de semaine d’ouverture.

Cette exposition fait partie de la programmation satellite de Manif d’art 10 – La biennale de Québec sous la thématique Les illusions sont réelles.