Isabelle Demers

Au gré d’une détermination tranquille, semblable à celle que l’on peut observer au sein des cycles de la nature, Isabelle Demers invente, fait croître et entretient des œuvres dessinées, peintes, sculpturales ou installatives. Ces pièces se présentent et se comportent comme des écosystèmes, des mondes isolés où le végétal, l’animal et le minéral semblent à la fois figés et en constante mouvance.

Elle élabore par accumulation et renouvellement des images qui sèment un récit, une narration équivoque. Son travail artistique repose sur l’intention de raconter, la création de situations visuelles et l’emploi de procédés issus de la science et de l’artisanat. Isabelle ne cherche pas à comprendre la mosaïque de sa curiosité scientifique, de son attachement aux espèces vivantes, de ses choix esthétiques et sémantiques. Son travail se situe simplement au carrefour de plusieurs écoles de pensée dont certaines sont plus surprenantes que d’autres. Elle est animée, en tant que personne aussi bien qu’en tant qu’artiste, par des attitudes, des idéologies : l’adolescence, le camping, les mystères de la forêt, le feu, la liberté, la taxidermie, le bad painting, les attractions de bord de route, les relations interespèces, etc.

Elle enlumine ses herbiers d’aquarelles iridescentes et elle pyrograve des bestiaires pour lesquels elle sculpte des cachettes secrètes. Elle fait pousser des minéraux à l’aide de solutions salines, elle enduit des formes animales de multitudes de couches de cire. Elle multiplie les boutures, elle s’occupe de ses œuvres comme il faut s’occuper de bébés plantes.

Biographie

Détentrice d’une maîtrise en arts visuels de l’Université Laval, Isabelle Demers vit et travaille à Québec. Ses activités artistiques se déploient autour de la pratique du dessin, de la sculpture et de l’installation. Son travail a été présenté dans divers événements et expositions collectives et individuelles au Québec et à l’international notamment à l’Oeil de Poisson (Québec), au Musée d’art contemporain des Laurentides (St-Jérôme), à Langage Plus (Alma) et pendant l’événement Flow au Seaport Museum (Philadelphie).  Elle a été récipiendaire du Prix Videre pour son exposition Lourd comme un cheval mort présenté à la Chambre Blanche. Elle crée également des œuvres d’art public au sein du duo Demers-Mesnard depuis 2017.

Oeuvres

CTA contact gallery

Pour connaître les oeuvres disponibles 
ou pour toute question.

Expositions

Nouvelles